Continuer vers le contenu principal

Après un décès, on veut donner à chacun la possibilité de rendre un dernier adieu au défunt. Pour ce faire, on envoie un faire-part de décès. De préférence sous une forme imprimée.

Bien sûr, à l’ère du numérique, vous pouvez envoyer un e-mail informant du décès de votre proche. Ou même un SMS, mais ce n’est pas très apprécié. Certainement pas par les personnes plus âgées.

Vous-même, trouveriez-vous ça bien de recevoir un e-mail avec un faire-part en PDF ? Ne pensez donc pas que d’autres apprécieront. Êtes-vous certain de pouvoir contacter tout le monde à temps par e-mail ? Tout le monde n’est pas en ligne jour et nuit. Imaginez que vous ratiez les obsèques d’une personne importante à vos yeux parce que vous êtes en pleine désintoxication numérique.

Un faire-part de décès soigné sera par contre toujours apprécié. Il ne s’agit pas seulement de faire preuve de respect envers le défunt. Ce faire-part fournit également de nombreuses informations utiles. De plus, le faire-part est aussi une invitation à assister aux funérailles. Pour gagner du temps, votre partenaire funéraire Sereni s’occupe généralement lui-même de la mise en pages du faire-part et des imprimés funéraires.

Que faut-il mentionner sur un faire-part de décès ?

Comment rédiger un tel avis nécrologique ? Quel genre de texte doit-il contenir ? Votre partenaire funéraire Sereni peut parfaitement vous aider dans ce cadre. Tenez d’ores et déjà compte des éléments suivants :

  • Un symbole, une photo, un vers, un verset de la Bible, une citation ou un texte de chanson
  • Le nom officiel du défunt
  • Le lieu et la date de naissance du défunt
  • Le lieu et la date du décès
  • Éventuellement le titre de la fonction, par exemple ancien directeur ou CEO
  • Éventuellement un mot de remerciement pour les médecins, le personnel infirmier ou l’établissement de soins
  • Le nom des membres de la famille qui font part du décès
  • Les informations sur les funérailles : auditorium, église ou crématorium avec date, heure et adresse
  • Les informations concernant un dernier hommage ou adieu (par exemple, dans la plus stricte intimité)
  • Les souhaits éventuels, comme pas de fleurs, ou la possibilité de faire un don pour une bonne cause

En savoir plus sur la façon de choisir le texte approprié pour un faire-part de décès.

Votre partenaire funéraire Sereni peut aussi vous expliquer ce qui se fait habituellement dans votre commune. Dans les communautés très unies, il est encore très courant d’envoyer un faire-part de décès à toutes les personnes de la commune. Il est donc important de savoir le nombre de faire-part (et d’enveloppes) nécessaire. Si vous voulez mentionner toute une liste de membres de la famille, amis et collègues sur le faire-part, veillez à connaître l’orthographe exacte des noms. Et pour les membres de la famille, il est important que vous connaissiez exactement l’arbre généalogique : nièce, neveu ou petit-enfant.

Si vous voulez utiliser une photo sur le faire-part, il est important de fournir une photo bien nette en haute résolution (de préférence 1 Mo). Les documents imprimés nécessitent une photo de meilleure qualité qu’une image en ligne. Si vous ne disposez pas de photos numériques, vous pouvez toujours scanner une photo, mais attendez-vous dans ce cas à une légère perte de qualité. Il en va de même pour un dessin de votre main que vous souhaiteriez utiliser.

Comment est réalisé un faire-part de décès ?

Lorsque tous les textes et images sont prêts, on passe à la mise en pages. Les images, la quantité de texte et le nombre de lignes vides entre les blocs d’informations déterminent presque automatiquement le format du faire-part : carte ou lettre simple ou double.

Vous pouvez prévoir ou non une bordure noire autour du faire-part. Vous pouvez aussi demander une création très originale. Notre conseil : restez malgré tout assez discret, un faire-part de décès n’est pas une invitation à une fête. Sauf bien sûr si le défunt a effectivement demandé à ce que l’on organise une fête de funérailles.

Votre partenaire funéraire Sereni vous posera aussi des questions pour la réalisation des imprimés. La couleur du papier est généralement blanche ou blanc cassé. Le papier est généralement de qualité raisonnable, ce qui signifie qu’il est un peu plus lourd que pour une lettre normale. Vous pouvez choisir un papier lisse ou un papier un peu plus rugueux. Ce dernier est un peu plus chic. Les enveloppes doivent aussi être de bonne qualité et peuvent être réalisées avec une bordure noire. Votre partenaire funéraire Sereni peut vous proposer différents exemples et finitions.

Lorsque tous les choix ont été faits et que le faire-part de décès est prêt, votre partenaire funéraire Sereni vous demandera de donner votre accord. Cela s’appelle un « bon à tirer ». Portez toujours un regard très critique sur le PDF qui vous est envoyé, car une fois que vous aurez donné votre « bon à tirer », le document sera parti. Si vous voulez encore changer quelque chose par la suite, il faudra refaire les imprimés et ce sera à votre charge.

Et qu’en est-il du souvenir ?

Est-ce que c’est tout ce qu’il vous faut comme imprimés pour les funérailles ? Non, lors de la cérémonie d’adieu, les gens attendent de recevoir une image pieuse ou une carte-souvenir à la fin. Recevoir un petit souvenir du défunt est toujours réconfortant. Ici aussi, on utilise souvent une photo, le nom du défunt et un poème ou un texte en souvenir. Les réalisations et les possibilités sont tellement nombreuses et variées que nous vous conseillons de les parcourir directement avec votre partenaire funéraire Sereni.

La carte-souvenir est généralement distribuée par les collaborateurs de Sereni. Vous pouvez aussi l’envoyer vous-même par la suite aux personnes qui n’ont pas pu assister aux funérailles. Elles auront ainsi encore un petit quelque chose pour se souvenir du défunt.