Continuer vers le contenu principal

Il peut arriver que vous ne receviez pas d’invitation aux funérailles d’une personne que vous connaissiez bien. Pouvez-vous quand même y aller ? Ou pas ? Et qu’en est-il d’une invitation aux funérailles d’une personne que vous connaissiez à peine ? Devez-vous y aller ? Il n’y a pas de règles fixes dans ce genre de situation. C’est pourquoi nous vous expliquons ici ce qu’il y a de mieux à faire dans ces cas-là. Quand êtes-vous invité ?

Vous avez reçu un faire-part sur lequel figurent la date, l’heure et le lieu des funérailles ? Dans ce cas, il est clair que vous êtes invité. Il en va de même pour une nécrologie dans le journal mentionnant la date, l’heure et le lieu des funérailles. Si le message est posté sur les réseaux sociaux par la famille, vous êtes en principe invité aux funérailles.

Il arrive parfois que vous ne soyez pas explicitement invité à l’enterrement via un faire-part. Pas de panique ! Cela ne signifiepas forcément que vous n’êtes pas le bienvenu. En raison du nombre de choses à faire et du chagrin, la famille peut avoir oublié d’envoyer une invitation. Parfois, les proches ne connaissent pas non plus tous les amis et connaissances du défunt. Quoi qu’il en soit, la famille du défunt ne vous visait pas personnellement.

Qu’en est-il des funérailles d’un parent éloigné ou d’un ex-partenaire ?

Il est possible que vous n’ayez que peu ou pas de contacts avec certains membres (éloignés) de votre famille ou avec votre ex-partenaire. Mais que faire si vous recevez un avis de décès dans votre boîte aux lettres ? Sachez que tout dépend de la situation et qu’en principe, vous n’êtes pas obligé d’y aller. Si vous connaissiez à peine le membre de la famille décédé et qu’il n’y a plus de lien avec les parents proches, vous pouvez choisir de ne pas assister aux funérailles. Bien entendu, vous pouvez toujours exprimer votre soutien d’une autre manière.

Vous aviez de bonnes relations avec votre ex-partenaire ? Dans ce cas, vous pouvez certainement assister aux funérailles si vous y êtes invité. Le lien était moins bon ou vous ressentez personnellement peu le besoin d’assister aux funérailles ? Vous pouvez alors choisir de ne pas y aller, et il n’y a rien de mal à cela. Si vous décidez d’y aller, il est préférable d’en informer la famille de l’ex-partenaire ou l’entreprise de pompes funèbres. Vous éviterez ainsi des situations embarrassantes le jour des funérailles. Si des enfants sont impliqués, la situation est encore différente. Vous aimeriez soutenir votre enfant dans un jour aussi difficile, mais vous n’avez peut-être pas envie d’assister aux funérailles ou les proches du défunt préfèrent que vous ne soyez pas présent ? Une solution peut être que quelqu’un d’autre se rende aux funérailles avec votre enfant.

Se rendre ou non aux funérailles d’un collègue ?

Certaines familles choisissent volontairement de ne pas inviter les collègues aux funérailles, et c’est leur droit le plus strict. Vous pouvez respecter ce choix, mais en cas de doute, contactez les proches à l’avance, par l’intermédiaire ou non de l’entreprise de pompes funèbres. Si les funérailles se déroulent dans l’intimité, vous devez respecter ce choix.

Autres manières d’exprimer son soutien

Il existe bien évidemment d’autres manières d’exprimer son soutien à la famille du défunt. Si vous vous sentez mal à l’aise d’assister à un enterrement ou que vous avez quelque chose de prévu que vous ne pouvez pas annuler, il existe de nombreuses façons de soutenir les proches du défunt. Vous pouvez envoyer une jolie carte, prévoir un registre de condoléances dans un endroit central au travail afin que tous les collègues puissent exprimer leur soutien, laisser des messages de soutien en ligne sur le site de l’entreprise de pompes funèbres, commander des fleurs par l’intermédiaire de l’entreprise de pompes funèbres qui s’occupe des funérailles,…